Offre d’emploi: Chargé·e de projet – Chantier de transition socio-écologique d’Ahuntsic

Le Front commun pour la transition énergétique (FCTÉ) et le Chantier de transition socio-écologique d’Ahuntsic sont à la recherche d’une personne débrouillarde et talentueuse afin de combler le poste de chargé·e de projet du Chantier. Fortement motivée par sa volonté de contribuer à une transition écologique porteuse de justice sociale, la personne idéale a de solides aptitudes pour le travail en équipe et les décisions de groupe ainsi qu’un excellent sens de l’organisation. Polyvalente, flexible, affable et attentionnée, elle connaît bien l’arrondissement d’Ahuntsic-Cartierville. Elle démontre un fort leadership et une grande autonomie.

Le FCTÉ et le Chantier de transition socio-écologique d’Ahuntsic

Le Chantier de transition socio-écologique d’Ahuntsic vise à rassembler des acteurs clés de tous les secteurs, dans Ahuntsic et peut-être éventuellement plus largement dans Ahuntsic-Cartierville, autour d’une démarche inclusive de transition écologique conçue par et pour les acteurs et actrices sur le territoire. Le Chantier fait partie du réseau des Collectivités ZéN (zéro émission nette) soutenu par le FCTÉ et d’un réseau robuste de partenaires nationaux. Le Chantier compte parmi les chantiers de la table de quartier Solidatité Ahuntsic Il fait également partie de la deuxième cohorte de quatre premiers chantiers de transition vers des collectivités carboneutres, plus résilientes et plus solidaires dont le lancement officiel aura lieu en novembre 2022. Créé en 2015, le Front commun pour la transition énergétique regroupe 80 organisations environnementales, citoyennes, syndicales, communautaires et étudiantes représentant 1,8 million de personnes au Québec.

Les porteurs du Chantier de transition socio-écologique d’Ahuntsic sont Mobilisation environnement Ahuntsic-Cartierville (MEAC), Solidarité Ahuntsic, Solon et Ville en vert et les partenaires confirmés sont les Marchés Ahuntsic-Cartierville, le comité de pilotage de l’Écoquartier Louvain Est et l’Arrondissement d’Ahuntsic-Cartierville.

Le mandat

 La personne chargée de projet relèvera de la Coordination générale du FCTÉ et du comité de pilotage du Chantier de transition socio-écologique d’Ahuntsic. Son mandat se subdivisera en deux volets :

Volet territorial (représentant 75% du temps d’emploi)

En soutien aux porteurs et partenaires du Chantier de transition socio-écologique d’Ahuntsic, la personne chargée de projet :

  • Assistera le chantier dans l’organisation des rencontres du chantier et dans l’élaboration d’un plan d’action territorial et dans le déploiement local des programmes nationaux, dont l’organisation des activités locales d’une semaine de la transition;
  • Assistera le chantier dans la mise en œuvre de la démarche collective conformément au plan d’action;
  • Assumera les tâches administratives et logistiques essentielles à la bonne marche du Chantier;
  • Contribuera à élargir graduellement le cercle des membres et partenaires du Chantier en créant des ponts avec des acteurs clés de tous les secteurs dans la région, y compris les antennes locales des membres du FCTÉ, et en assurant la participation des populations marginalisées;
  • Rassemblera ces organismes au sein d’un Chantier de transition portant une vision commune et un plan d’action commun pour faire transitionner leur collectivité vers la carboneutralité et une résilience accrue, dans un esprit de solidarité et de justice sociale.

Volet national (représentant 25% du temps d’emploi)

En concertation avec l’équipe nationale du FCTÉ et les chargé·e·s de projets des autres Chantiers ZéN, la personne chargée de projet :

  • Assurera la participation du Chantier de transition socio-écologique d’Ahuntsic aux instances nationales du FCTÉ ;
  • Contribuera à la conception et au déploiement des programmes et projets communs du réseau national de Chantiers.

Qualifications

  • Formation académique, expérience de travail et expérience personnelle : Formation et/ou expérience pertinente dans un domaine lié à la transition écologique ou à la gestion de projets, aux communications, à l’animation de démarches collectives ou à l’éducation et à la sensibilisation, spécialement l’éducation relative à l’environnement.
  • Connaissance des enjeux de la transition socio-écologique : Compréhension des enjeux de la transition socio-écologique porteuse de justice sociale.
  • Connaissance du mouvement environnemental : Excellente connaissance du mouvement environnemental.
  • Maîtrise des outils informatiques, des outils de gestion de projets et des applications de réunions en ligne. (Un soutien à l’apprentissage sera disponible si requis.)
  • Langues : Excellente maîtrise du français.

Conditions de travail

  • Type d’emploi : Emploi à temps partiel ou à temps plein (à discuter avec la personne retenue).
  • Entrée en poste: Le plus tôt possible.
  • Durée du contrat salarié : 25 semaines (avec possibilité de prolongation).
  • Horaire et semaine de travail : De jour ‒ occasionnellement le soir ou la fin de semaine. Horaire flexible sous réserve d’une entente avec l’employeur.
  • Salaire : Salaire brut de 22,25 $ / heure, versé aux deux semaines. La personne aura le droit à la « paie de vacances » équivalant à 4 % du salaire brut.
  • Lieu de travail : Télétravail. Le matériel informatique et la connexion Internet doivent être fournis par la personne embauchée.

Date limite

Les candidatures seront acceptées jusqu’au 22 août 2022. Les entrevues auront lieu le plus rapidement possible après cette date.

Pour postuler

Un curriculum vitae, une lettre de motivation, ainsi que les coordonnées de deux personnes que vous autorisez à agir à titre de référence doivent être acheminées à chantier-transition-ahuntsic@pourlatransitionenergetique.org avec pour sujet : « Chargé·e de projet – Chantier de transition socio-écologique d’Ahuntsic ».

Nous encourageons les personnes suivantes à postuler : les personnes autochtones, immigrantes, racisées, LGBTQIA2S+, les parents monoparentaux, les personnes ayant vécu une institutionnalisation médicale ou carcérale et les personnes en situation de handicap (cette liste n’est pas exhaustive et nous reconnaissons que ces expériences peuvent être croisées). Nous vous invitons à le mentionner dans votre lettre de motivation. Il est laissé à votre discrétion d’en préciser ou non les raisons, et aucune question ne vous sera posée à ce sujet lors du processus d’embauche.