Communiqué – Le Front commun pour la transition énergétique souhaite instaurer une collaboration fructueuse avec le nouveau gouvernement du Canada

cropped-Logo_FTCE_final_couleur.png

COMMUNIQUÉ DE PRESSE

Pour diffusion immédiate

Le Front commun pour la transition énergétique souhaite instaurer une collaboration fructueuse avec le nouveau gouvernement du Canada
Montréal, le 21 octobre 2015 – Le Front commun pour la transition énergétique félicite le nouveau Premier ministre du Canada, monsieur Justin Trudeau, ainsi que les députés élus de toutes les formations politiques. « Monsieur Trudeau s’est engagé à lutter contre les changements climatiques, à diriger un gouvernement qui fondera ses décisions sur la science et à faire de l’acceptabilité sociale le critère déterminant d’évaluation du projet d’oléoduc Énergie Est de TransCanada, a rappelé Alizée Cauchon d’Équiterre. Ces engagements nous donnent l’espoir que le Canada pourra retrouver le chemin de la raison en matière de politique énergétique. »
Préoccupé par la proximité entre le lobby pétrolier et les formations politiques, le Front commun souhaite contribuer positivement aux décisions cruciales qui doivent être prises d’urgence en matière de transition énergétique. « Nos groupes possèdent des connaissances d’une valeur inestimable et des points de vue tout à fait légitimes que les élus doivent prendre en compte pour arriver à des décisions éclairées, a souligné Jacques Tétreault, du Regroupement vigilance hydrocarbures Québec (RVHQ). Nous espérons que Justin Trudeau passera à l’histoire comme étant le premier ministre qui aura pris ses distances envers le lobby pétrolier et qui aura instauré une collaboration fructueuse entre son gouvernement et les groupes qui se préoccupent de l’avenir de la planète. »
Outre les dossiers vivement controversés de construction ou d’expansion de pipelines au Canada, le Front commun demande au premier ministre de se pencher sur la question du transport des produits dangereux sur les chemins de fer qui relèvent du fédéral, notamment dans le secteur de Lac-Mégantic où les voies ferrées demeurent en mauvais état. Il lui rappelle aussi l’importance de protéger le fleuve Saint-Laurent, sa viabilité et la qualité de son eau menacées par l’augmentation phénoménale du transport d’hydrocarbures. « Il est impératif de se tourner rapidement vers des sources d’énergie propres, locales, renouvelables et créatrices d’emplois », a conclu monsieur Tétreault.

– 30 –
À propos du Front commun pour la transition énergétique
Regroupant plus de 160 groupes citoyens, autochtones et environnementaux, le Front commun pour la transition énergétique souhaite que le Québec et le Canada s’engagent sur la voie de la transition vers une économie faible en carbone et prennent en compte l’intérêt des sept générations à venir dans la conduite de leurs activités en diminuant la consommation d’énergie et en augmentant la part relative des énergies renouvelables dans la consommation totale d’énergie; en diminuant les activités de transport des hydrocarbures déjà en cours et en rejetant tout nouveau projet de transport d’hydrocarbures, que ce soit par pipeline, par train ou par navire; en interrompant les projets d’exploration ou d’exploitation des hydrocarbures déjà en cours au Québec et en rejetant tout nouveau projet de ce genre sur le territoire québécois.
Source
Front commun pour la transition énergétique

Renseignements
Kristian Gareau, coordonnateur
514 991-6923
pourlatransitionenergetique@gmail.com
Comité de coordination
Patrick Bonin
Greenpeace
514 594-1221
Alain Brunel
Association québécoise de lutte contre la pollution atmosphérique (AQLPA)
514 835-3402
Alizée Cauchon
Équiterre
418 522-0006, poste 2260
Carole Dupuis
Saint-Antoine-de-Tilly – Milieu de vie
438 884-8200 – 418 886-1001
Marie-Eve Leclerc
Stop Oléoduc Portneuf-Saint-Augustin
418 655-0763
Jacques Tétreault
Regroupement Vigilance hydrocarbures Québec (RVHQ)
450 261-6151

 

C'est le temps que ça change!