La transition juste

L’Organisation internationale du Travail (OIT) définit la transition juste comme suit : « rendre l’économie plus verte d’une manière qui soit aussi équitable et inclusive que possible pour toutes les personnes concernées, en créant des opportunités de travail décent et en ne laissant personne de côté ».

Le FCTÉ précise, dans ses critères de transition juste et porteuse de justice sociale, que “La transition énergétique constitue une occasion de transformations majeures dans le monde du travail, incluant le travail non-salarié ou non-rémunéré, et ce bien au-delà du secteur de l’énergie. Il importe de faire en sorte que la transition énergétique n’aggrave pas la précarisation du travail et s’avère plutôt porteuse de dignité pour les travailleuses, les travailleurs ainsi que leurs communautés. 

 

Le projet Transition juste en milieu de travail au FCTÉ

Depuis 2023, le FCTÉ oeuvre à la transition dans les milieux de travail en déployant son programme « Transition juste en milieu de travail ». C’est un programme fédérateur de grande envergure qui marque le passage à l’action climatique dans nos milieux de travail.

L’objectif du programme est de favoriser et soutenir la mobilisation, la formation, la planification et la mise en place de mesures pour la transition juste des milieux de travail vers la carboneutralité. 

 

Notre démarche

En collaboration avec notre partenaire Chemins de Transition, nous avons élaboré une démarche permettant la mise en œuvre de projets qui suivent les différents critères établis pour une transition juste tel qu’illustré ci-dessous. 

Vous souhaitez faire partie de la prochaine cohorte du programme de TJMT?
Voici les différentes informations dont vous aurez besoin pour déposer un projet.

 

Qui peut déposer un projet?

Les projets soumis doivent être déposés par une association de travailleurs et de travailleuses accréditée par le Tribunal administratif du travail. Celle-ci doit également être membre du Front commun pour la transition énergétique (FCTÉ). **Les centrales et fédérations ne peuvent pas être dépositaires d’un projet mais peuvent soutenir un syndicat dans son dépôt de projet.** à valider au prochain comité aviseur.

Quels critères doivent respecter les projets?

 

Les projets soumis doivent respecter les Critères d’une transition porteuse de justice sociale développés par le FCTÉ et viser la mobilisation des travailleurs et travailleuses, dans une perspective de dialogue social.

Les projets soumis doivent porter sur :

  • Une démarche visant la réduction de l’empreinte écologique d’un milieu de travail défini ou d’un secteur en particulier, pouvant toucher plusieurs milieux de travail;

et

  • Une démarche favorisant l’implication active des travailleurs et travailleuses.

 

Lors de la sélection, une attention particulière sera portée à la définition du défi, davantage qu’à la définition de la solution. La démarche d’accompagnement par le Front commun a été pensée pour vous aider à  pour la transition énergétique.

 

Comment peut-on déposer un projet?

Chaque syndicat peut déposer un projet en complétant le formulaire suivant : [lien]

[texte à mettre à jour régulièrement] Afin de vous épauler dans le dépôt de votre dossier, une réunion d’information aura lieu le XX. Si vous souhaitez y participer, vous pouvez vous inscrire ici.

 

 

Le calendrier 2024

  • Ouverture des candidatures : 20 février (à valider date idéale – besoin de décisions du comité aviseur et peut être du coco pour ca)
  • Dépôt des dossiers de candidature : février-mars-avril
  • Sélection des projets : mai-juin
  • Annonce des projets sélectionnés
  • Début des projets : septembre 2024

 

Le soutien apporté par le FCTÉ

  • soutien technique

Le FCTÉ offrira du service-conseil afin d’accompagner les porteurs de projets au cours de la démarche. Celui-ci leur offrira du service-conseil sur les projets retenus pour la structuration et la planification de la démarche, incluant le soutien dans la planification de création d’outils, ainsi que le référencement vers des ressources appropriées selon les besoins.

 

  • soutien financier (à valider car convention avec Chagnon ne permet pas de donner ces sommes avec ce qui est définie actuellement)

 

Le FCTÉ remboursera les frais encourus sur présentation des justificatifs pour la réalisation de la démarche jusqu’à concurrence de :

 

  • Jusqu’à 23 750$ pour un maximum de 3 ans (à valider avec le Coco) au total pour une démarche visant à réduire l’empreinte écologique d’un milieu de travail;
  • Jusqu’à 71 250 $ au total pour une démarche visant à réduire l’empreinte écologique d’un secteur (ex. hospitalier, transformation alimentaire, commerce de détail, construction, etc.), sur une période maximale de  3 ans (à valider avec le Coco). Un projet peut être considéré comme sectoriel si, par exemple :
  • Il se déploie dans plus d’un milieu de travail d’un même secteur
  • Il vise à produire des outils transférables à plusieurs établissements

 

  • Les frais admissibles

 

  • Libérations syndicales
  • Salaires défrayés par le syndicat
  • Honoraires professionnels
  • Fournitures
  • Matériaux

 

  • Frais non admissibles

 

  • Équipement
  • Immobilisations
  • Frais de gestion
  • Frais relatifs aux opérations courantes du milieu de travail concerné (et du syndicat)

 

 

Un projet sur 3 ans

 

 

Dans la phase initiale de 3 ans (2023, 2024 et 2025) du projet, un maximum de 12 projets sera déployé. Ce nombre assure une diversité de problématiques, de dynamiques et de réalités professionnelles. En même temps, il permet de fournir un appui soutenu aux projets pilotes afin d’assurer leur succès et de maximiser l’effet multiplicateur du projet.

 


 


 

La période de dépôt des projets s’est clôturée le 30 avril 2023.